Dépassons les clichés sur le Vodoun!

Non, Egloye n’a pas disparu! De retour à l’université, après un semestre laborieux mais tout de même fructueux, je retrouve enfin du temps à consacrer à mon blog et mes vidéos. La suite de mes aventures m’amène peut être en dehors du Bénin, mais cela ne saurait m’empêcher de faire vivre Egloye.com! 


 

Plusieurs fois déjà, il m’est arrivé d’aborder la question du Vodoun lors de discussions avec des gens d’horizons différents. Pour des étrangers, ou des non-béninois, les notions de Vodoun et de syncrétisme religieux restent difficiles à comprendre et assimiler. J’ai donc toujours accepté de me prêter au jeu et d’expliquer à ces derniers avec mes modestes connaissances ce que représente le Vodoun pour les béninois, mais également à l’échelle du monde. Je ne vous cache pas qu’avec le temps cela devint récurrent, au point même de m’arracher un petit sourire à chaque fois que la question m’est posée. Oui, j’avoue avoir souvent bien rigolé à l’entente de certains commentaires, et c’est d’ailleurs pour cela que je vous propose mon top 5 des clichés et idées reçues sur le Vodoun.

1. « Le Vodoun c’est la sorcellerie. »

Classique n’es ce pas!? Ce cliché récurrent en Afrique, et même au delà colle au Vodoun depuis très longtemps. On ne compte plus le nombre de fois ou les béninois se font charrier sur ce sujet. Si il y a bien une chose que les gens devraient garder à l’esprit, c’est que comme partout, l’on retrouve des gens bien, mais également des gens un peu moins bien. Exactement comme dans n’importe quelle religion, comme la pratique scientifique, certains individus qui en maitrisent les rouages peuvent décider d’utiliser leur savoir pour servir les mauvaises fins. Et bien évidemment, le négatif ayant meilleure presse que le positif, on en arrive à de telles inepties. 

2. « Le Vodoun c’est des poupées, épingles et amulettes. »

Gambada Fetiche.JPG

Ce cliché, bien plus présent dans les sociétés occidentales peut s’expliquer par la manière dont le Vodoun est souvent décrit dans les médias, les films et les cultures populaires. Poupées piquées d’épingles, amulettes, et statuettes restent pour eux la matérialisation concrète d’un phénomène abstrait et difficile à saisir. Voilà comment l’on en est arrivé a réduire le Vodoun à quelques objets et quelques pratiques. Si ce cliché vous parle, un tour au Bénin devrait vous faire comprendre que le Vodoun c’est bien plus que cela. Le Vodoun, au delà des poupées ou amulettes, c’est des tenues, des rythmes, des chants et des danses, de la médecine, des arts divinatoires, bref c’est tout une histoire.

3. « Le Vodoun c’est des histoires d’esprits et de fantômes »

Bon, okay! Ceci n’est pas complètement un cliché parce que certaines pratiques Vodoun ont recours aux esprits. Par exemple les Egunguns dans une famille représentent les esprits de parents défunts. Ces esprits sont souvent sollicités pour des raisons de gestion de conflits entre autre. Même si le Vodoun implique dans certains cas une interaction avec des esprits, ou des forces d’un autre monde, on ne peut le réduire à cela tout simplement à cause des nombreuses aspects visibles et concrets de sa culture.

777777V-4887.jpg

4. « Le Vodoun c’est le mal. »

Es ce que le Vodoun a déjà servi à faire le mal? Je dirais surement oui ! Mais c’est tout aussi vrai pour n’importe quoi dans la vie. Un couteau peut vous servir à vous nourrir, tout comme il peut servir à poignarder quelqu’un. Le Vodoun, tout comme le couteau ne représente pas le mal. Le mal réside dans les intentions de la personne qui manipule le couteau, ou encore le Vodoun. En proportion, l’on observe certainement bien moins de cas d’usage négatif, que de cas d’usages positifs ou neutres, mais nous savons tous qu’un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse, c’est bien connu.

5. « Le vodoun c’est des tours de passe passe… de toutes façons ça n’existe pas! »

tenor.gif
AAANNH BOON…Tu en es certain(e)?

Jésus marchait sur l’eau… Bah les Zangbétos aussi!

En réalité, loin de moi l’idée d’inciter qui que ce soit à croire ou pas au Vodoun ou à son existence. Tout ce qu’il faut savoir c’est que cela existe bel et bien. Si vous êtes toujours sceptiques, le bénin saura vous étonner. 

Ce qu’il faut retenir, c’est que le regard négatif que portent beaucoup de gens sur le Vodoun découle directement d’une propagande qui date de la traite négrière. Cette propagande, depuis le jardin d’acclimatation à Paris en (1877) aux médias, de l’entertainment aux écrits, véhiculais du vodoun l’image d’une tradition sauvage, négative ou encore sans queue ni tête. Aujourd’hui, pendant que ces clichés persistent, de plus en plus de gens portent leur intérêt sur le Vodoun et ses curiosités. Cela va bien évidemment dans le sens de la politique touristique du Bénin. Un des événements autour du Vodoun qui intéresse beaucoup Béninois et étrangers reste la Fête du Vodoun du 10 Janvier. Si vous n’y étiez pas cette année, moi j’y étais! 

 

Si toi aussi tu connais des clichés sur le Vodoun, partage les donc en commentaire afin que nous puissions tous ensemble tordre le cou aux idées reçues !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s