Chante moi le 16 Janvier 1977

Dans le monde, la méthode de transmission de la culture de générations en générations diffère selon les peuples. En Afrique et au Bénin plus précisément la tradition orale constitue l’argile dans lequel nos traditions et récits d’histoire sont les mieux conservés. C’est ainsi que par le plus grand des hasards, ce 16 janvier 2017 je découvris une chanson d’époque dépeignant la débâcle de mercenaires farceurs venus tenter de déstabiliser le pays. La scène s’était déroulée très exactement 40 ans plus tôt.

Si vous parcourez le net, les articles et les livres, vous pourrez retrouver l’histoire des martyrs du 16 Janvier 1977. Ce que ces documents ne retranscrivent pas, c’est comment la scène a été vécue du point de vue des Béninois eux mêmes. Quand je relis les mémoires de Bob Denard par exemple, le tableau que peint ce dernier me laisse entrevoir un Bénin faible, petite république d’Afrique à l’indépendance fragile et au régime marxiste-léniniste éphémère. Tellement petit qu’une simple opération crevette aurait du suffir à renverser le régime d’antan. Dans la plupart des articles qui réapparaissent tous les 16 janviers, les évènements y sont décrits avec plus ou moins de neutralité, mais rares sont ceux qui retranscrivent comment les Béninois eux mêmes ont vécu cette attaque.

Cette chanson est chantée en langue Goungbé, connue pour son coté moqueur et ses vannes incisives. Bien qu’étant soumis à un arsenal plus évolué, Les forces armées béninoises ont réussi à mettre en déroute les mercenaires. Certains passages illustrent clairement la débâcle. »Certains ont pris par les marécages, D’autres ont fuit par Fidjrossè » (quartier jouxtant la plage). Ils les décrivent comme une bande de farfelus, la fleur au fusil, venus essuyer un cuisant échec « Ces chiens ont pris la fuite en laissant les armes« .

Bien que les détails soient plus croustillants en version originale, je vous propose d’écouter la chanson, et pour ceux qui ne comprennent pas le Goungbé, je vous propose la traduction qui suit.

Refrain:

Avoun lè mon wingnan

 Ces chiens ont connu la honte

Mercenaires lè mon wingnan

Les mercenaires ont connu la honte

Alèdatô lè mon wingnan

Les fous ont connu la honte

Mercenaires lè mon wingnan to tó mi ton min

Les mercenaires ont connu la honte dans notre pays

Avoun lè hon bo djo so do

 Ces chiens ont pris la fuite en laissant les armes

Wézoun wè yé do do aga houn

 C’est en courant qu’ils ont pris leur avion

Yé mon wingnan

Ils ont connu la honte

Tossadoutô lè sin winkon

Les fossoyeurs de l’économie ont été démasqués

Yé mon wingnan

Ils ont connu la honte

Sadoutó lè sin winkon

Ceux qui ont vendu le pays ont été démasqués

Mercenaires lè mon wingnan to Bénin tomin

Les mercenaires ont connu la honte au Bénin

Avoun lè hon bo djo so do

Ces chiens ont pris la fuite en laissant les armes

Wézoun wè yé do do aga houn

C’est en courant qu’ils ont pris leur avion

Wi yé ton con

Ils ont été démasqués

Wi yé ton con

Ils ont été démasqués

Togbatô lè sin winkon

Les casseurs de régimes ont été démasqués

Mercenaires lè sin winkon

Les mercenaires ont été démasqués

Tossadoutô lè sin winkon to to mi ton min

Ceux qui ont vendu le pays ont été démasqués dans notre pays

Avoun lè hon bo djo so do

Ces chiens ont pris la fuite en laissant les armes

Wézoun wè yé do do aga houn

Couplet 

Yé do gli gli, bo wa djèté to zan fifon

Ils sont venus précipitament, tôt le matin

Yé do gla gla, bo wa djèté to zan fifon

Ils ont débarqués dans la précipitation tôt le matin

Mercenaires lè do gli gli, bo wa djèté to zan fifon

Les mercenaires sont arrivés précipitamment tôt le matin

Bo hin sogba bo hin atougba

Avec des caisses de fusils et de munitions

Yé do dja yé to lè sin togba gblé alô djé yégo

Ils viennent pour déstabiliser le pays de leurs semblables, il ont été pris

Yé do dja yé to lè sin togba gblé

Ils viennent pour déstabiliser le pays de leurs semblables

Djonon nan kpaatchè nan tonon ya!? O Gbédééé!

Es ce qu’un étranger va diriger ce pays la? Jamais!

Mercenaires nan kpatchè to Bénin tomin aanh!? O Gbédééé!

Es ce qu’un mercenaire va diriger le Bénin? Jamais!

O min gnanyé bô yé mon sô mon yé nonzo, iinnhh?

On les a chassé ils ont perdu leurs camarades, Hein?

O min gnanyé bô yé mon sô mon yé nonzo

On les a chassé ils ont perdu leurs camarades

Délè han byô gbankanmè

Certains ont pris par les marécages,

Délè han gbon Fidjrossè

D’autres ont fuit par Fidjrossè,

Tcho gan tcho yé mon yé wélé

Malgré cela on en a capturé

Délè han byô gbankanmè

Certains ont pris par les marécages,

Délè han gbon Fidjrossè

D’autres ont fuit par Fidjrossè,

Tcho gan tcho yé mon yé wélé

Malgré cela on en a capturé

Délè hon gbon hou ta bo do yi

Ils ont pris la tangente par la plage

Avoun lè hon bo do djo so do

Ces chiens ont pris la fuite en laissant les armes

Wézoun wè yé do do aga houn

C’est en courant qu’ils ont pris leur avion

Sur la place des martyrs, ce jour la, sept résistants sont tombés sous les balles de l’agresseur. Aujourd’hui cette place respire la joie de vivre et fédère la jeunesse comme aucune autre. Ils ont voulu semer la discorde, mais à cet endroit a germé de la cohésion, de la fraternité, et les fruits sont encore visibles 40 ans après les faits.

Vous pouvez revoir l’épisode de FSO dédié à la Place des Martyrs du 16 Janvier 1977 ici.

 

Si vous connaissez cette chanson et/ou que vous êtes en mesure d’y apporter une traduction n’hésitez pas le faire en commentaire.


PS: Le Goungbé s’écrit normalement avec l’alphabet phonétique, vous excuserez mon orthographe approximative.


 


4 réflexions sur “Chante moi le 16 Janvier 1977

  1. Félicitations de France pour ton travail.
    Dieu sait que les préjugés restent encore si forts dans mon pays.
    Je partage l’esprit de cette chanson et suis solidaire de la dénonciation des rapaces de tout bord qui pillent ou on pillés ton pays.
    Respect et Fraternité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s